Guide de la Musique d'Orgue
 Base discographique  Concerts  Histoire  Contact 

Nouveau CD

Vincent GRAPPY

  Base discographique

- Prochain concert -
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
La Chaise Dieu (42)
abbatiale



  Concerts

  Jour de l'Orgue

  Médias

  Master classes

  Concours

  Colloques

  Evénements
  Liste 
  Registrations 
  Groningen
  Orgues Nouvelles 
  Augure 

  Concerts historiques

  J S BACH

  Liens



  Data Base



  Base de datos

Evénements Juillet 2008

Pour la sauvegarde de l'orgue David Beck de la chapelle du château de Gröningen
 


Chers amis organistes, facteurs d'orgues et mélomanes,

En 2005, j'enregistrais les dix pièces pour orgue de Michael Praetorius (CD Alpha 114 « Pro Organico) à l'orgue Hans Scherer (1624) de Tangermünde. Auparavant, mes recherches sur le compositeur m'avaient conduit en Allemagne centrale, à Wolfenbüttel et Halberstadt. C'est en effet aux environs de ces deux villes que ce musicien a exercé l'essentiel de ses activités d'organiste et de maître de chapelle.

A sept kilomètres d'Halberstadt se trouvait le château de Gröningen, résidence du duc de Braunschweig et Lüneburg. Michael Praetorius, auteur du célèbre Syntagma musicum, compositeur et éditeur de plusieurs milliers de pièces vocales et instrumentales, entra au service du duc Heinrich Julius en qualité d'organiste de chambre, au château, en 1594. Il était âgé de vingt-deux ans. J'avais lu autrefois un article qui parlait de l'inauguration en 1596, d'un orgue exceptionnel de cinquante-neuf jeux à la chapelle du château de Gröningen avec la participation de cinquante trois organistes les plus habiles et les plus célèbres d'Allemagne tels Hans Leo Hassler ou Hieronymus Praetorius. Michael Praetorius, qui allait jouer cet orgue jusqu'à sa mort en 1621 était le quarante-huitième de la liste, composée par ordre d'âge décroissant.

M'étant rendu sur le site de Gröningen où ne subsiste ni orgue ni château (démoli en 1817), j'appris avec étonnement que le buffet de l'instrument mythique existait encore. Il se trouve à la Martinikirche d'Halberstadt depuis la fin du dix-huitième siècle. A la vue de ce buffet, le choc fut si important que je décidai de tout mettre en oeuvre pour sauver de la ruine ce monument exceptionnel de l'histoire de la musique et de la facture d'orgue. Il est complètement oublié et dans un état total d'abandon.

Après avoir mené sur place un travail important de sensibilisation, une association en faveur de la restauration du buffet et de la reconstruction de l'instrument a vu le jour en 2007. Son nom, « Organum Gröningense Redivivum », reprend le titre du rapport d'Andreas Werckmeister chargé de l'expertise de l'instrument en 1703.

Téléchargez la brochures. Elle est réalisée dans le cadre d'un partenariat culturel entre le Conseil général du Territoire de Belfort et le Landkreis d'Halberstadt afin de vous faire connaître ce patrimoine, son histoire, et vous sensibiliser à son devenir. Il est certain qu'un monument de cette qualité et de cette importance doit être sauvé. Il constitue probablement la chance unique de reconstruire un grand orgue de la Renaissance en Allemagne centrale, dans le cadre d'une coopération internationale.

L'association se met au travail pour concrétiser ce projet. Il vous est possible d'adhérer au projet en qualité de membre de soutien. Pour cela, veuillez renvoyer le coupon ci-joint avec votre nom, votre adresse et un chèque au nom de l'association OGR. Vous serez ainsi tenu au courant des grandes étapes de l'avancement du projet.

  • Jean-Charles Ablitzer, membre du bureau de l'association « Organum Gruningense Redivivum »

Lien de l'association allemande : www.buergerkirche.de

  


Informations complémentaires :
Pour que revive à Halberstadt le célèbre orgue de Gröningen
May the celebrated Gröningen Organ revive in Halberstadt
Möge die berühmte Gröninger Orgel in Halberstadt wieder erstehen
Diaporama


Archives :
Colloque à Belfort



Annonce :

Orgue à tuyaux

2 claviers / pédalier

9.500 euros

Orgue 6 jeux d'occasion


Tirants mécaniques

pédalier concave 32 notes

Claviers 56 notes

  Version imprimable   Version smartphone     © Alain Cartayrade 1999 - 2016