Version 
Mobile 
Menu

Liste des concerts historiques à Bordeaux depuis les années 1930,
établie par Alain CARTAYRADE


Concerts d’orgue à Bordeaux au XXe siècle donnés principalement par l’Association La Renaissance de l’orgue (RDO) créée en 1947 et Musica in cathedra (1982-2012).
D'autres concerts, qui ont eu lieu à Bordeaux (surtout après l'an 2000) et en Gironde, peuvent être trouvés sur la page "divers concert ayant dans toute la France"
Si vous remarquez que des concerts ont été oubliés, merci de nous les signaler et nous les ajouterons.

Dans la liste tous les concerts ont lieu à Bordeaux, sauf ceux dont le nom de la ville, en Gironde ou en Aquitaine, est précisé.

© Alain Cartayrade

Mots clefs* :     
* Dates (j/mm/aaaa) et/ou mots classés du plus important au moins important

95 dates Page12

  1935
  Jeudi 18 Avril 1935St-Pierre
Lise Duffour-Leduc
Schola cantorum de Bordeaux, musique sacrée


  1936
  Samedi 18 Janvier 1936St-Michel
Joseph Bonnet
Inauguration des travaux de Debierre-Gloton, avec la Schola Cantorum de Bordeaux, dir. J. A. Barès (organiste J. Michelet).
Couperin Offertoire sur les grands jeux et Récit de cromorne,
Martini Aria con variazoni de la 4e Sonate,
Carissimi Jephte (déploration finale à 6 voix mixtes),
Bach Prélude et fugue en si mineur, An Wasserflüssen Babylon à 5 voix, Nun freut euch ; Liebster Jesus wir sind hier à 4 voix et à 5 voix., Fantaisie et fugue en Ut mineur,
Victoria O vos omnes,
Liszt Paraphrase sur l'Ave Maria d'Arcadelt ; Weinen, Klagen, Sorgen,
Salut du très saint Sacrement :
Mozart Ave verum ; Des Près Ave Maria ; Victoria Tantum ; Palestrina Exultate,
Barié Toccata en si mineur dédiée à Bonnet.
Remerciements à Mme Brown-Bonnet.
Liberté du Sud Ouest, 12 janvier 1936.
Le Nouvelliste, 25 janvier 1936.
Petite Gironde, 19 janvier 1936 par L.V.

$$$$$$


l'orgue Merkin avait été inauguré le 12 décembre 1869 par
Andrieu, titulaire, Adolphe Mailly, Renaud de Vilbac


  1937
  Jeudi 15 Juillet 1937St-Nicolas
Lise Duffour-Leduc
Orchestre dir. R. Gayral, hommage à Widor (radiodiffusé sur radio Bordeaux Lafayette)


  1939
  Samedi 25 Mars 1939Notre-Dame
Lise Duffour-Leduc
Don Lorenzo Perosi Passion du Christ (création à Bordeaux)


  1950
  Dimanche 8 Janvier 1950Notre-Dame
Jeanne Demessieux
18e concert de la RDO.
A 16h ; 3e concert de Demessieux à Bordeaux.
Purcell Trumpet Tune,
Buxtehude Fugue en ut,
Bach Toccata en fa,
Daquin Noël en sol majeur,
Couperin Récit de tierce en taille,
Franck Pièce héroïque,
Dupré Fileuse,
Widor Allegro de la 6e Symphonie,
Demessieux Rorate coeli, Veni Creator,
Improvisation d'un Prélude et fugue sur le thème de l'introït de Noël.
Sud-Ouest, 10 janvier : « Notre-Dame moins froide que la cathédrale et dont nous avons préféré l'acoustique », P. Samazeuilh.

  Dimanche 7 Mai 1950cathédrale St-André
Marcel Dupré
1er Mai Musical de Bordeaux.
Commémoration du bicentenaire de la mort de Bach.
Triple fugue en mi bémol,
Passacaille et Fugue en ut mineur,
5e Sonate en trio,
Fantaisie et fugue en sol mineur,
Ardemment j'aspire à une fin heureuse,
Jésus Christ Notre Sauveur,
En toi est la joie,
Toccata et fugue en ré mineur,
Improvisation sur un thème de Bach à l'exception des thèmes d'oeuvres pour orgue


  1952
  Samedi 24 Mai 1952temple des Chartrons
Alexandre Cellier
Mai Musical.
Musique sacrée des 17 et 18e siècles.
Choeur de l'église réformée de Bordeaux, dir. Charles Gall,
Orchestre Philharmonique de Bordeaux, dir. Alexandre Cellier et Ed. Kresmann
Jacqueline Cellier, M. Sénéchal, André Vessières ,
Haendel 3e Concerto pour orgue sol mineur par Cellier,
Moreau, Bach, Mozart,
Lalande Confitebimur tibi Deus


  1953
  Mardi 19 Mai 1953cathédrale
Marcel Dupré
Mai musical
Inauguration de l'orgue restauré par Beuchet-Debierre. Orchestre Philharmonique de Bordeaux, dir. Paul Paray.
Haendel Concerto en ré mineur op. 7 n°4, grande cadence,
Bach Sinfonia de la cantate 146,
Liszt-Dupré Fantaisie et fugue sur Ad nos, ad salutarem undam,
Saint-Saëns 3e Symphonie


  1954
  Dimanche 21 Mars 1954Notre-Dame
Françoise Hougue
Concert spirituel, Petits chanteurs de Bordeaux (sinistrés des inondations).
Sud-Ouest, 17 mars 1954, annonce.


  1957
  Dimanche 22 Décembre 1957St-Martial
Pierre Cochereau
66e concert de la RDO
Inauguration de St-Martial, Petits chanteurs de Notre-Dame de Bordeaux.(travaux de Maurice Puget)
Bach 5 Chorals de Noël, Prélude et fugue en ré mineur,
Franck Pièce héroïque,
Vierne Scherzo de la 2e Symphonie, Clair de lune, Impromptu,
Duruflé Prélude et fugue sur le nom d'Alain op. 7,
Improvisation


  1958
  Lundi 5 Mai 1958St-Seurin
André Marchal
69e concert de la RDO
Présentation Norbert Dufourcq.
Lebègue Fantaisie en ré majeur,
Couperin Benedictus de la messe des couvents,
Buxtehude Fugue en ut majeur,
Bach Fantaisie et fugue en sol mineur,
Franck Pièce héroïque,
Bonnal La vallée de Béhorléguy au matin,
Messiaen Apparition de l'Eglise éternelle,
Tournemire Communion de l'office de Pentecôte,
Vierne Carillon de Westminster,
Improvisation sur un thème donné.
Sud-Ouest, 9 mai 1958 « Concert d'orgue à St-Seurin » par François Hougue (PDF bis)
[..] Toutefois qu'il nous soit permis de dire que cela ne fut pas un des meilleurs concerts de la saison. Nous le regrettons d'autant plus qu'un public nombreux était venu écouter André Marchal et Norbert Dufourcq. Ce second concert donné par l'organiste de St-Eustache, en la basilique St-Seurin a confirmé l'impression laissée par le premier l'an dernier. Excellent coloriste sans doute dans les registrations des pièces anciennes, André Marchal abuse trop souvent du jeu Staccato et prend parfois avec le rythme des libertés qui ne nous paraissent pas souhaitables. Que dire de la présentation faite par Norbert Dufourcq ? Sa grande érudition transparait dans ses commentaires, et l'analyse succincte mais pertinente qu'il donne, permet aux profanes de suivre les différentes pièces avec plus de facilité. Nous connaissons de longue date la vénération pour André Marchal, dont il est l'élève et l'intérêt qu'il porte à la manufacture d'orgues Gonzalez par qui l'instrument de St-Seurin a été restauré récemment. Nous avons en France trois ou quatre grandes manufactures d'orgues d'importance sensiblement égale mais adoptant une esthétique différente. Il est permis de préférer l'un ou l'autre, mais il est déplacé de vouloir, comme l'a fait Norbert Dufourcq, imposer d'autorité à l'admiration des foules un instrument qui n'est pas une réussite totale. Nous pensons, à l'encontre de notre commentateur, que des instruments comme celui de Sainte-Bénigne de Dijon, celui de St-Louis des Invalides attireront plus sûrement les facteurs d'orgues étrangers. Du reste les auditeurs ont pu se rendre compte du peu de justesse de certains jeux, des sonorités parfois acides des mixtures, du manque d'ampleur du Tutti, etc. Les pièces anciennes de Lebègue, Couperin, Buxtehude, Bach même s'accommodaient assez bien de ces jeux mais Franck et Vierne n'ont pas été mis en valeur. Renier toute musique romantique est ridicule et la jouer dans ces conditions nous paraît quelque peu trahir leur auteur.
Pourquoi parler aussi de « vraie » renaissance de l'orgue. Celle de Bordeaux sur le plan régional est aussi importante et digne d'être soutenue. Aucune ville en France ne donne autant de récitals d'orgue dans l'année et ne défend plus généreusement la cause de cet instrument inégalable. C'est même grâce à l'intérêt croissant suscité par cette « renaissance de l'orgue », que l'instrument de St-Seurin et quelques autres ont pu être restaurés.
En terminant N. Dufourcq lança un pathétique cri d'alarme en faveur de l'orgue qui, dit-il, se meurt. En effet, de plus en plus, la néo-liturgie diminue son rôle aux cérémonies ; l'orgue n'est plus appelé comme du temps de Lebègue ou de N. de Grigny, à prolonger d'un commentaire musical des textes religieux. Remercions donc N. Dufourcq de se faire si ardemment l'avocat d'une telle cause. »

Le chanoine Lacaze écrit à F. Hougue le 9 mai 1958 :
« En écrivant l'article qui paraît aujourd'hui dans " Sud-Ouest ", vous avez fait preuve de pénétration, de talent et de courage. Laissez moi vous dire que je suis très particulièrement sensible au témoignage si juste que vous rendez à la " Renaissance de l'orgue ", dont vous êtes une amie […]
Et quand vous ajoutez que l'orgue de St-Seurin, aussi bien que d'autres, n'eussent pas été restaurés sans l'œuvre que nous accomplissons à Bordeaux depuis 12 ans, seuls les sectaires ou des sots pourront vous offrir un démenti.
A l'avenir, je suis heureux que les articles rendant compte de nos récitals vous aient pour auteur. Cela garantit à mes yeux leur impartialité, leur valeur [...] ».
Cité par E. Delahaye

  Dimanche 30 Novembre 1958St Seurin
Jean Langlais
hors RDO !
L. Couperin Chaconne en fa majeur,
F. Couperin Voix humaine, Elévation de la Messe couvents, Agnus Dei de la Messe des paroisses,
Bach Triple fugue en mi bémol, Réjouis toi mon âme, La voix du veilleur vous appelle,
Franck Pastorale,
Tournemire Communion de la Nativité de la sainte Vierge,
Vierne Final de la 1re Symphonie,
Langlais Rhapsodie sur deux noëls, Trio du Triptyque, Pièce modale 1, Te Deum,
Improvisation.
Sud-Ouest, 25 novembre 1958, PDF bis (premier concert de Langlais à Bordeaux)


  1960
  Mercredi 1 Juin 1960Cathédrale
?
Mai Musical
21H. Orfeon Donastiarra, dir. Juan Gorestidi.
Orchestre Philharmonique de Bordeaux, dir. Maurice Duruflé.
Hélène Bouvier, Xavier Depraz, Helia T'Hezan, Michel Sénéchal, Pierrette Delaye.
Bach Magnificat,
Duruflé Requiem.


  1965
  Dimanche 4 Avril 1965cathédrale
Marcel Dupré
100e concert de la RDO
Présentation de Bernard Gavoty.
Bach Toccata et Fugue en Fa BWV 540,
Dupré Choral et fugue op.57, Annonciation op. 56, Laudes op. 58 (des Trois Hymnes), Symphonie-Passion op. 23,
Improvisations sur un thème grégorien (Victimae paschali laudes).

***
En introduction, Maître Paul GOIZET, notaire à Lussac en Gironde et à l'époque organiste de l'église Saint-Jean de Libourne avait par un dicours fait l'éloge du chanoine André LACAZE décédé en 1964 avant l'organisation du concert.

***
Sud-Ouest, la Musique par Françoise Hougue, 7 avril 1965 :
« Eblouissant récital de Marcel Dupré en hommage à la mémoire du chanoine Lacaze.
Au moment où la Renaissance de l'orgue atteignait son centième récital et sa vingtième année d'activités, son principal animateur le chanoine Lacaze nous quittait.
Pourtant, combien il aurait été heureux d'organiser ce concert, justement fier aussi d'être arrivé à ce résultat malgré tant de difficultés matérielles.
Cent concerts d'orgue par les maîtres français et étrangers les plus éminents, quelle ville de France peut s'enorgueillir d'une telle réalisation ?
Nous devions tout cela à son dévouement certes, mais surtout à son enthousiasme débordant, à cette passion qui faisait sourire les uns, choquant parfois les autres, mais qu'il arrivait finalement à faire partager à ses auditeurs tant il savait être persuasif et convaincant. Qui ne se souvient de ses présentations de récital, de ses commentaires d'œuvres où le pittoresque se mêlait à l'érudition la plus complète. Qui ne se souvient aussi de ses « emballements » lorsqu'un artiste lui faisait entendre son « Dom Bedos » qu'il affectionnait tant dans des exécutions particulièrement brillantes. On le voyait l'air extatique, tapotant d'un doigt nerveux sur les rebords de la chaire les notes qu'il retrouvait, rouge de plaisir et d'émotion et c'est ainsi que je le revoyais en pensée comme il aurait été dimanche à la fin du récital du grand Marcel Dupré.
On ne pouvait mieux faire en effet pour rendre hommage à la mémoire du cher chanoine et célébrer en même temps d'une façon grandiose ce centième concert que de demander à l'illustre organiste de Saint-Sulpice de venir jusqu'à nous. Quel grand, quel splendide concert ! Il y a déjà quelques années que nous n'avions entendu M. Dupré à Bordeaux. Nous avons retrouvé avec admiration ce même toucher incisif, cette rigoureuse précision rythmique, ce jeu équlibré, brillant, enfin une jeunesse d'allure extraordinaire.
Il ouvrait son concert avec l'étincelante Toccata et Fugue en fa ; notons comme Marcel Dupré sait faire chanter cette polyphonie tout en respectant, à l'encontre de nombreux organistes, un absolu « legato ». Venaient ensuite de pages choisies parmi les plus belles de son œuvre d'orgue : un Choral et fugue sur le grand Salve Regina ; une Annonciation dans laquelle le cromorne et la voix céleste alternaient agréablement, puis Laudes, extrait des Trois Hymnes. Le musicien liturgiste et profondément croyant qu'est Marcel Dupré s'est souvent inspiré de thèmes grégoriens. La Symphonie-Passion qui terminait ce programme en est un exemple. Si les mélodies grégoriennes des quatre mouvements qui la composent ne forment pas les thèmes principaux et créent une atmosphère véritablement prenante, ainsi l'hymne Christe redemptor intervenant dans cette frémissante « attente du sauveur », l' Adeste fideles dans la si poétique « Nativité », le Stabat Mater « dans l'hallucinante « Crucifixion » ; l'Adoro te par contre est le thème principal du quatrième mouvement qui débute presque mystérieusement, s'enfile en un immense crescendo, à la façon d'un rideau qui s'ouvrirait lentement sur la plus glorieuse scène du monde : la résurrection du Christ.
Mais on ne pouvait laisser Marcel Dupré terminer son récital sans lui demander une improvisation. On connaît les dons exceptionnels de ce musicien complet. Sur le « Victimae paschali » il bâtit une fugue avec la même beauté formelle, la même admirable architecture qu'un artiste de génie l'écrivait à sa table de travail dans le silence et la méditation. En cela, comme en beaucoup de choses, il est vraiment le « maître des maîtres » comme le nommait Me Goizet qui au début du concert retraça la carrière du chanoine Lacaze et présenta le récital.
L'éminente personnalité de Marcel Dupré avait attiré à la cathédrale une très nombreuse assistance et nous souhaitons vivement que, pour ce public de plus en plus intéressé par ces récitals, la Renaissance de l'orgue et ses dévoués organisateurs puissent continuer l'œuvre artistique du regretté chanoine Lacaze. »
SO, 23 septembre 1964, on annonce le 100e concert de la RDO avec Dupré et Gavoty sans donner de date. On donne la date du 29 novembre 1964 dans SO du 29 octobre 1964 (voir PDF). Et le concert est reporté sans donner de nouvelle date (SO du 20 novembre 1964).

  Dimanche 14 Novembre 1965cathédrale
Christian Robert
Les Amis de Bordeaux Aquitaine
présentation de J. Pernoo.
Robert joue notamment Cortège du Chanoine André Lacaze (improvisation reconstituée par Robert).
Sud-Ouest, 16 novembre 1965 « Une intéressante initiation à l'orgue » par F. A.


  1966
  Jeudi 24 Février 1966St-Michel
Pierre Cochereau
Association des Etudiants de Bordeaux
Festival Bach
Sud-Ouest, 28 février, interim, PDF

  Mercredi 20 Avril 1966St-Seurin
Marcel Carme
Les Amis de Bordeaux-Aquitaine ORTF
Chorale du petit séminaire, dir. Abbé Barre.
Cabezon Variations sur le chant du chevalier,
Frescobaldi Toccata per elvazione,
Balbastre Noël Joseph est bien marié,
Bach Fantaisie et fugue en ut mineur,
Franck 3e Choral,
Daniel-Lesur Hymne Ad Regias,
Messiaen Les bergers,
Tournemire Fantaisie de l'office de l'Epiphanie

  Mercredi 25 Mai 1966St-Seurin
Raffi Ourgandjan
Mai Musical
21h. Ensemble choral de Bordeaux, dir. Michel Korber, Orchestre symphonique de Bordeaux, Yvonne Loriod, Jeanne Loriod, dir. Marcel Couraud.
Messiaen : Messe de la Pentecôte et Trois petites liturgies

  Dimanche 20 Novembre 1966Caudéran
Maurice Duruflé, Marie-Madeleine Duruflé
Amis de l'orgue de St-Amand de Caudéran
L. Vierne Messe pour 4 voix mixtes et 2 orgues par le Groupe choral Gabrielle Bert, dir. Laurent Cassou Mounat, orchestre symphonique de Caudéran, dir. André Gendreu, A. Hillou orgue de chœur.
Par MD : Bach Partita en mi mineur, Frescobaldi Toccata per elevazione, Couperin Dialogue sur la trompette, Franck Fantaisie en la, Duruflé Prélude en Mi bémol op. 5.
Par MMD : Tournemire Ave maris stella, Langlais Trio du Triptyque, Dupré Deux Esquisses.
Sud-Ouest, 23 novembre 1966, « Un programme éclectique au récital d'orgue de St-Amand » par F. Hougue, PDF.
Sud-ouest, Bordeaux-Caudéran, date nd « A propos du récital de Maurice et Marie-Madeleine Duruflé ». Il y est noté les noms des personnalités présentes à ce concert.


  1967
  Dimanche 15 Janvier 1967St-Seurin
Rolande Falcinelli (son premier récital à Bordeaux !)
108e Concert de la RDO
Bach Ricercare a 6 (transc R. Falcinelli),
Pachelbel Vom himmel hoch, da komm ich her,
Franck 1er Choral,
Schumann Canon en si mineur,
Falcinelli Cor Jesus sacratissimum,
Dupré 2 Esquisses,
Improvisation sur un thème donné « qui ne paraissait pas offrir beaucoup de possibilités » Fl. Mothe.

  Jeudi 16 Mars 1967Texte paru dans Sud-Ouest
Francis Chapelet
Sud-Ouest, 16 mars 1967.

La restauration du grand orgue de la cathédrale Saint-André de Bordeaux : deux tendances s’affrontent.

On sait combien l’amour de l’orgue a toujours été cultivé à Bordeaux : aucune ville de France, excepté Paris, ne conserve dans ses églises une telle collection de magnifiques buffets d’orgue du 18e siècle ; bien peu peuvent se targuer d’une activité organistique aussi florissante que celle qu’entretient actuellement l’association Bordelaise « la Renaissance de l’Orgue ».
Or, le grand orgue de la cathédrale St-André va être restauré. On en parle beaucoup dans certaines sphères musicales. Pourtant, on pourrait penser que ce projet ne regarde que Bordeaux, sa cathédrale, son organiste… Seulement, il s’agit là d’un orgue monumental, construit au 18e siècle et d’un intérêt historique encore considérable. Je dis « encore », car il a subi bien des injures dans ses restaurations successives, et ceci depuis la 19e siècle jusqu’à nos jours, où une partie de sa belle façade d’étain a été remplacée par des tuyaux en zinc du plus fâcheux effet. (Il faut savoir, d’ailleurs qu’n facture d’orgue, le zinc est le plus mauvais métal qui se puisse employer.)

Cela dit, la restauration, la préservation d’un orgue comme celui de St-André ne peut laisser personne indifférent, e raison de l’intérêt sonore et historique d’une part, et aussi, il faut bien le dire, en raison des fonds énormes qu’une telle entreprise nécessite.
Dans les restaurations d’orgues historiques, même fort abîmés quant à leur plan primitif, deux tendances générales s’affrontent :

Selon la première, on refond les vieux tuyaux pour les remplacer par des neufs qui, le plus souvent ne vaudront jamais les anciens. On électrifie la transmission, on change le plan esthétique de l’orgue. Le résultat sonore est toujours contestable. Le résultat visuel ne l’est pas moins, quand la console des claviers d’un modernisme déplorable jure avec les vieux panneaux qu’elle éventre.
Que d’orgues anciennes ont été ainsi défigurées à grand coup de millions et d’ignorances avec la bénédiction d’organismes officiels, ce qui est un comble puisqu’ils sont, en principe, chargés de la protection des instruments historiques. Que reste-il d’historique, alors ? Rien !

La deuxième tendance, celle que je défends parce qu’elle a fait ses preuves, veut que l‘on répare, que l’on restaure, avec amour, ces tuyaux anciens.

Ils méritent la plus grande considération ; ils conserveront toujours une bonne harmonie. On gardera aussi la traction mécanique directe, celle qui permet le mieux à l’organiste de modeler son jeu et d’exprimer son tempérament. Malheureusement, à Saint-André, on a déjà installé la traction électrique !
Enfin, et ceci est d’une importance capitale, car c’est l’aspect sonore de l’orgue qui en dépend, on établira un plan rationnel des jeux en s’inspirant de la disposition primitive, toujours logique et qui ne déçoit personne. Il n’est pas interdit d’y apporter quelques éléments plus modernes, qui serviront la musique contemporaine et assureront un minimum de confort à l’organiste. Mais ces éléments ne doivent être introduits qu’avec prudence et dans un certain esprit.
Mais, dira-t-on, quand même sur un tel orgue on jouera difficilement la musique contemporaine ! cela reste à prouver. Un instrument récemment restauré dans cet esprit ancien a été jugé comme l’un des plus beaux d’Europe par le célèbre organiste allemand Helmut Walcha. Et pourtant, que de musique moderne – et ultra-moderne – n’y a-t-on pas joué ! Les plus grands organistes ont visité cet orgue et n’ont pas caché leur enthousiasme.

Enfin, avant de prendre une décision aussi grave que la restauration d’un orgue ancien, il faut juger non pas toujours d’après le montant des devis, mais surtout, surtout, d’après ses oreilles.
Il faudrait entente, par exemple, les orgues de Notre-Dame de La Rochelle, de la cathédrale d’Angoulême, de Saint-Séverin de Paris, chacun restauré par un facteur différent ; ensuite, étudier d’un peu plus près ces trois réalisations systématiquement. Alors, l’esprit dans lequel il faut restaurer Saint-André s’imposera de lui-même.
Appliquer la première tendance c’est s’exposer à des déceptions de tous genres, malgré les belles promesses du facteur d’orgue qui la préconiserait.
Appliquer la seconde, c’est réserver aux véritables amateurs d’orgue des joies peu communes. C’est aussi assurer la continuité d’une vie organistique que le regretté chanoine Lacaze avait si bien su créer.

Francis Chapelet organiste titulaire du grand orgue de Saint-Séverin à Paris.

  Lundi 24 Avril 1967Notre-Dame
André Fleury , Françoise Hougue
Inauguration des orgues reconstruites par Beuchet-Debierre.
Schola de Notre-Dame de Bordeaux et d'Arcachon, Maîtrise de la cathédrale, dir. abbé André Pucelle, maitre de chapelle de ND de Bordeaux.

Bach De Profundis par Françoise Fougue, titulaire, et trombones (Dupart, Toujas, Berque),
Mauduit En son temple sacré

Concert par André Fleury :
Purcell Trumpet Tune,
Dandrieu Offertoire O Filii,
Bach Seigneur Dieu ouvre moi le ciel, Toccata en fa,
Franck 2e Choral,
Potiron Tu Rex Gloriae Christe.
Vierne Clair de lune, Sur le Rhin,
Fleury Prélude, Andante et Toccata,
Dupré Berceuse, Prélude et fugue en si majeur op. 7,

Sud-Ouest, « Somptueuse inauguration des grandes orgues de Notre-Dame », par Fl. Mothe, 29 avril 1967.

  Vendredi 9 Juin 1967Texte paru dans Sud-Ouest
Christian Robert
Sud-Ouest, 9 juin 1967.

Un vœu de l’Association pour la restauration des grandes orgues de la cathédrale Saint-André.

Au cours d’une assemblée générale tenue le 25 mai, sous la présidence de M. Maurice Touzet, et après une confrontation minutieuse des points en vue en présence, notamment sur l’avis de M. l’abbé Seuve, de M. Goizet et de M. Christian Robert, l’Association pour la restauration des grandes orgues de la cathédrale St-André de Bordeaux a voté à l’unanimité le vœu suivant :

L’Association pour la restauration des grandes orgues de la cathédrale St-André émet le vœu que cette restauration comporte l’utilisation dans toutes ses possibilités musicales de l’orgue tel qu’il existe actuellement, et qu’en conséquence la composition de l’instrument restauré, approuvée par la Ville de Bordeaux et admise par la commission des monuments historiques le 16 février 1967, soit maintenue.
Dans l’hypothèse où la commission des monuments historiques estimerait qu’il est opportun de conserver séparément les éléments de l’instrument qui ont été réalisés par dom Bedos de Celles, l’Association pour la restauration des grandes orgues de la cathédrale St-André se permet de suggérer que ces éléments soient retirés pour une affectation dont la commission des monuments historiques décidera, par exemple, pour les remettre dans leur église d’origine, Sainte-Croix de Bordeaux, où se trouve toujours le buffet de dom Bedos.
En cette hypothèse les éléments remontant à dom Bedos seraient reproduits à Saint-André aussi fidèlement que possible au sein de la composition déjà admise par la commission des monuments historiques.


  1968
  Mercredi 18 Décembre 1968Grand Théâtre
Ensemble choral de Bordeaux, dir. Korber, OSB, dir. J. Pernoo.
Duruflé Requiem,
Debussy Nocturnes,
Roussel 3e Symphonie.
Critique dans Sud-Ouest le 19 décembre, Fl. Mothe, PDF


  1969
  Dimanche 8 Juin 1969Notre-Dame
Jean Guillou
Mai Musical
21h. Bach Toccata et Fugue en fa, Concerto en ré mineur,
Couperin Récit de cromorne en taille (messe des couvents),
Mozart 2e Fantaisie KV 608,
Guillou Allen 1re audition mondiale,
Bacewicz Esquisse 1re audition,
Jolivet Mandala 1re audition,
Improvisation.
(Ce concert de Guillou remplace le concert annulé en mai 1968.)
Sud-Ouest, 9 juin 1969, le 15e festival de Bordeaux : l'orgue de Jean Guillou, par Fl. Mothe, PDF


  1970
  Mardi 12 Mai 1970cathédrale
mai Musical
21h. Ensemble choral Michel Korber, Orchestre symphonique de Bordeaux, dir. Jacques Pernoo.
Franck Les Béatitudes

  Lundi 29 Juin 1970Ste-Eulalie
Christian Robert
Inauguration de la restauration par Organeria espagnola sur un plan de Dominique Merlet, orchestre symphonique de Bordeaux, dir. J. Pernoo.
Grigny Dialogue du Veni Creator,
Clérambault Basse de trompette et dessus de cornet (1er ton),
Bach Sinfonia 29,
Franck Prélude, Fugue et Variation,
Poulenc Concerto pour orgue et orchestre,
Vierne Méditation improvisée,
Haendel 1er Concerto en sol.
Sud-Ouest, 2 juillet, Inauguration des grandes orgues de l'église Ste-Eulalie, par Fl. Mothe, PDF

  Mercredi 19 Août 1970Ste-Croix
Michel Reverdy
en l'honneur des étudiants étrangers à Bordeaux


  1971
  Jeudi 4 Mars 1971Ste-Croix
Michel Reverdy
17h. En l'honneur des étudiants étrangers à Bordeaux

  Jeudi 4 Mars 1971Ste-Eulalie
Herbert Voss (Aix-la-Chapelle)
organisé par le Consulat général d'Allemagne à Bordeaux
Bach Prélude et fugue en la mineur,
Pachelbel Werde munter meine gemüte,
CPE Bach Sonate en ré majeur,
Franck 3e Choral,
Langlais Acclamations carolingiennes de la Suite médiévale,
Reger Fantaisie et fugue sur Bach,
Improvisation sur le Veni Creator.
Sud-Ouest, 8 mars 1971, Herbert Voss et Max Reger, par Fl. Mothe, PDF

  Samedi 3 Avril 1971Ste-Croix
Michel Reverdy
Les Amis du vieux Bordeaux

  Mercredi 24 Novembre 1971Ste-Croix
Michel Reverdy
Concert donné en l'honneur des étudiants américains de l'Université de Bordeaux,
Purcell Suite en ut,
Clérambault Basse et dessus de trompette,
Bah Viens Sauveur des païens, Air de la cantate de la Pentecôte, Sinfonia 29,
Fauré Pie Jesu,
Mozart Alleluia,
Schumann Esquisse en ré bémol majeur,
Vierne Cathédrales, Allegro de la 2e symphonie


  1972
  Mardi 22 Février 1972Ste-Eulalie
Suzanne Chaisemartin
139e Concert de la RDO
Concert de gala,
Orchestre symphonique de Bordeaux, dir. Jacques Pernoo.
Haendel Concerto en si bémol n°2, Concerto en ré majeur n°10,
Bach Toccata dorienne,
Poulenc Concerto pour orgue et orchestre,
Dupré Ave maris stella

  Vendredi 14 Avril 1972St-Nicolas
André Fleury
141e Concert de la RDO
Grigny Veni Creator, Récit de tierce en taille,
Haendel 2e Concerto en si bémol,
Bach Prélude et fugue en la mineur, Celui qui laisse agir le bon Dieu,
Franck Pastorale,
Tournemire Offertoire de l'Assomption,
Fleury Fantaisie (1re audition à Bordeaux),
Dupré Symphonie-Passion

  Mercredi 7 Juin 1972St-Michel
Marie-Madeleine Duruflé
Mai Musical
21h. Chorale Stéphane Caillat, Roger Soyer baryton.
Duruflé Messe Cum jubilo par l'orchestre symphonique de Bordeaux, dir. M. Duruflé.
+ Grande Messe de Mozart (dir. Jean Fournet).
Sud-Ouest, pas de critique !


  1973
  Mercredi 28 Mars 1973St-Michel
Jean Louis Gil
RDO ?
Orgue et trompette, avec André Bernard.
Albinoni Concerto en si bémol,
Viviani, Bach, Clérambault, Gervaise, Purcell, Buxtehude.
Sud-Ouest, 31 mars 1973, « André Bernard et Jean-Louis Gil : quelques passages éblouissants », par Fl. Mothe PDF
« … Sa registration tient compte en autre des relatives faiblesses de l'instrument dont il dispose, et sen accommode fort bien. A ce propos, souhaitons tout de même qu'un jour, de monuments historiques en commissions culturelles et de bonnes volontés en pactes de non agression, Bordeaux possède tout de même deux ou trois instruments qui permettent aux organistes d'exprimer pleinement leurs talents. L'orgue de Notre-Dame est sous les décombres. Celui de la cathédrale, dont on venait enfin de décider la restauration, se trouve situé dans un monument qui menace ruine. Que de légèreté et d'impéritie de la part des pouvoirs publics ! »


  1974
  Lundi 29 Avril 1974St-Seurin
Marcel Carme
21h. Chorale, dir. Abbé Collas, bicentenaire des orgues de St-Seurin.
Dandrieu, Bach, Franck 3e Choral, Vierne, Bonnal La Vallée de Béhorléguy au matin, Vaubourgoin, Langlais.
Sud-Ouest, 6 mai 1974, Le bicentenaire des orgues de Saint Seurin, par Fl. Mothe, PDF
« […] C'est en 1956 que Gonzalès le restaure selon un esthétique qui a des mérites et aussi des défauts. Bref, cet instrument est ce qu'il est, c'est-à-dire pour l'instant, non seulement le meilleur de Bordeaux mais encore le seul. Et il est tout à fait essentiel de faire prendre conscience aux mélomanes de ce fait important : qu'une avarie survienne – ce qu'à Dieu ne plaise - à l'orgue de St-Seurin et toutes les églises de Bordeaux seront à peu près muettes. Il va de soi qu'il ne saurait être question ici des instruments au passé glorieux et que des mains aussi malhabiles que péremptoires ont poussé avec une célérité criminelle sur les pentes savonnée du mutisme définitif.
Car à force de s'habituer à jouer sur n'importe quoi, les organistes ont fini par considérer ce n'importe quoi comme une honnête moyenne, puis comme parfait. Soyons sérieux. On n'organiserait pas un récital de piano de Wihelm Kempff sur un piano droit. Il est déshonorant pour les municipalités d'accepter dans leurs sanctuaires ces instruments chevrotants et approximatifs.[…] »


  1975
  Mardi 29 Avril 1975Bordeaux Grand théâtre
Xavier Darasse
et 30 avril.


  1976
  Mercredi 21 Avril 1976Caudéran
Gaston Litaize
Amis de l'orgue de St-Amand de Caudéran
Clercs de saint Benoit et du groupe grégorien de la Schola de la cathédrale de Bordeaux, dir. M. Michaud.
Couperin Messe des paroisses,
Tournemire Office de l'Assomption,
Litaize Toccata sur le Veni Creator,
Improvisation sur le Veni Creator.
Sud-Ouest, 5 mai 1976, Un récital Gaston Litaize, intérim, PDF


  1978
  Mardi 28 Février 1978Caudéran
Alexandre Hillou remplace Suzanne Chaisemartin grippée
Amis de l'orgue de St-Amand de Caudéran
Schola Pie X de la cathédrale de Bordeaux, dir. Pierre Mavromatis

  Lundi 15 Mai 1978Guîtres
Anne-Marie Quinque
Mai musical
Petits chanteurs de Bordeaux, dir. J.C. Oudot

  Samedi 10 Juin 1978St-Nicolas
Philippe Lefebvre
organisé par l'ADAMA (« qui tente d'établir des échanges musicaux entre les diverses chorales d'Aquitaine »)
Ensemble choral de Bordeaux, Orchestre symphonique, dir. Gilles Cagnard,
Franck 1er Choral,
Duruflé 2 Préludes, Variations sur le Veni Creator, Requiem.
Sud-Ouest, 8 juin, Samedi, à St-Nicolas, Requiem de Maurice Duruflé, par Fl. Mothe, PDF

  Dimanche 26 Novembre 1978Bordeaux Ste-Geneviève
Christian Pueyo
RDO


  1979
  Dimanche 4 Mars 1979Bordeaux St-Martial
François-Xavier Benusiglio
RDO


  1980
  Mercredi 5 Mars 1980Marmande
Francis Chapelet
Orgue A. Cavaillé-Coll de 1858.
dans le cadre de l'integrale Bach proposé par la Renaissance de l'orgue à Bordeaux.

Bach le Dogme Clavierübung III Teil
voir radio Fc mars 1981

Phd86077595

Phd86009565

  Vendredi 10 Octobre 1980Bordeaux St-Michel
Pierre Cochereau
Le mois de l'orgue en Aquitaine (Conseil Régional et RDO)
ONBA, dir. Roberto Benzi (3000 personnes ! Un incendie s'est délenché à la répétition dans le circuit électrique. L'orgue de St-Michel a vraiment besoin d'une révision. dixit F. Mothe).
Bach,
Poulenc Concerto,
Saint-Saëns 3e Symphonie,
Haendel Water Music

  Samedi 11 Octobre 1980Caudéran, cathédrale, St-Michel, Ste-Croix, St-Augustin, St-Louis, St-Ferdinand, Ste-Geneviève, St-Nicolas, St-Paul, St-Pierre, St-Seurin
Tribunes ouvertes à Bordeaux.
Sud-Ouest, 16 octobre, Tambours, trompettes et orgues, par Fl. Mothe, PDF « Fameuse idée qu'avait eue là Bernard Lumeaux… ».
Sud-Ouest, 17 octobre, Grandes orgues, par Fl. Mothe, PDF.
Sud-Ouest, 18 octobre 1980 « orgues, la symphonie d'images » par Fl. Mothe PDF (diaporama de Daniel Piquemal)

  Samedi 11 Octobre 1980Ste-Croix
Michel Reverdy
Tribunes ouvertes à Bordeaux.
Böhm Prélude et fugue,
Bach Viens Sauveur des païens, Credo, Toccata et fugue en ré mineur,
Haendel Concerto en fa,
Franck Pièce héroïque, 3e Choral,
Mendelssohn Prélude et Fugue en ré mineur

  Mercredi 15 Octobre 1980Bordeaux Ste-Croix
Francis Chapelet
Le mois de l'orgue en Aquitaine (Conseil Régional et RDO)
Maitres français du 18e

  Dimanche 19 Octobre 1980Bordeaux St-Augustin
Odile Bailleux
Le mois de l'orgue en Aquitaine (Conseil Régional et RDO)
Bach et précursseurs.
Sud-Ouest, 29 septembre 1981


95 dates Page12


Données rassemblées et organisées par Alain CARTAYRADE.

La RDO a été créée le 13 mai 1947 par A. Aubain. Elle a été présidée par 4 personnes depuis cette date :
- 1947 à 1964 : Chanoine André Lacaze (1885-1964), organiste de la cathédrale qui assura aussi la direction musicale.
- 1965 – septembre 1976 : Me Paul Goizet (Lussac) 
- Septembre 1976 - février 1980 : Dr Guy Duviau
- Depuis Février 1980 :  Philippe Clavié

Nous avons rassemblés tous les concerts programmés par la RDO mais aussi certains concerts organisés par d'autres structures, comme :
-Amis de l'orgue de St-Amand de Caudéran depuis 1959 (inauguration de l'orgue)
-Orgues en Aquitaine (1972-73 ?)
-Heures liturgiques de Notre-Dame, puis les grandes heures de Notre-Dame jusqu'en 1990.
-Musica in Cathedra (1982-2014), puis Cathedra (2015)
-Amis de l'orgue de St-Augustin (1991 à 2010).

Sources et bibliographie :

- Archives municipales : Fonds Jean Aubain, RDO, côte 133 S.; Programmes du mai Musical, côte 1662 R.
- Archives de la RDO au siège de l'association
- Archives de Sud-Ouest
- Archives Jean Boyer chez Catherine Boyer.
- Archives Françoise Hougue chez Etienne Delahaye
- Archives Christiane Colleney, M. Gall et Michel Reverdy chez Philippe Clavié pour la RDO
- Archives départementales de la Gironde Q973, 2V221, 5V10, 5V93, 5V153
- L'Orgue francophone Congrès Juillet 2000, C 17 : Orgues en Aquitaine par Pierre et Michèle Cogen

Une page de l'histoire de l'orgue bordelais : Lise Duffourc-Leduc (1900-1956) par Etienne Delahaye
L'Orgue, n° 277, 2007, p. 51-65

Françoise Hougue (1920-2009), la passion d'une vie par Etienne Delahaye
L'Orgue, n°290, 2010, p. 81-106

Remerciements à :
- Mme Brown-Bonnet
- Etienne Delahaye (fonds Fr. Hougue)
- Anne-Sophie Marchetto, Archives de Sud-Ouest
- Pierre Cogen
- Philippe Bezkorowajny
- Catherine Boyer
- Philippe Clavié
- Christine Gall


  Base discographique

- Prochain concert -
Aujourd'hui
Mardi 22 Septembre
Dudelange (Luxembourg)
St-Martin



  Concerts

  Jour de l'Orgue

  Médias

  Master classes

  Concours

  Colloques

  Evénements

  Concerts historiques
  Présentation 
  Bordeaux
  Paris 
  Radio 
  Archives 

  J S BACH

  Liens



  Data Base



  Base de datos
  Version classique     © FO 2020