Guide de la Musique d'Orgue
 Base discographique  Concerts  Histoire  Contact 

Nouveau CD

Odile FOULLIARON [A]

  Base discographique
  Recherche
  Nouveautés 
  Organistes 
  Compositeurs 
  Instruments 
  Editeurs 
  Distributeurs 
  Informations 
  Contact 

- Prochain concert -
Aujourd'hui
Jeudi 2 Décembre
Pfaffenthal (Luxembourg)
St-Matthieu



  Concerts

  Jour de l'Orgue

  Médias

  Master classes

  Concours

  Colloques

  Evénements

  Concerts historiques

  J S BACH

  Liens



  Data Base



  Base de datos


Organiste (prénom NOM)    Titre du disque
Compositeur (NOM) Oeuvre  Lieu / Eglise

Editeur

  2 disques  

 1 - Cindy CASTILLO
   • Fragments •
  • C. Ledoux : Notizen-Fragmente - cahiers I (2009) & II (2013)
  • J.-P. Deleuze : Voici l'absence. Cinq déplorations en antiphonie (2011)
- Bruxelles Chant d'Oiseau
- Disque Paraty;, 2013, Aurélie Franck voix

 2 - Arnaud van DE CAUTER
   • ”Tota pulchra es” •
  • J.-P. Deleuze : Tota pulchra es, amica mea pour 6 voix d’hommes, cornet, flûte à bec, orgue mésotonique et électronique
- Bruxelles Notre-Dame de la chapelle
- Disque Paraty;, 2012, Ensemble Psallentes, dir. Hendrik Vanden Abeele, Eva Godard, cornet et flûte à bec , centre Henri Pousseur
Commandée en 2009 par l’asbl Voce et Organo à Jean-Pierre Deleuze, compositeur et membre de l’Académie Royale de Belgique, Tota pulchra es, amica mea a été créée en octobre 2010, à l’occasion des 800 ans de la paroisse Notre-Dame de la Chapelle (Bruxelles).
Ecrite pour 6 voix d’hommes, cornet, flûte à bec, orgue mésotonique et électronique, cette oeuvre nous propose à la fois un parcours à travers l’histoire de la musique et un regard sur les anciennes pratiques liturgiques des églises de nos régions qui, jusqu’au concile de Trente, dépendaient du Diocèse de Cambrai. Construite à partir du plain-chant d’un antiphonaire du 13e siècle conservé à la bibliothèque municipale de Cambrai, Tota pulchra es propose, comme introduction ou réponse au « Magnificat » central, deux antiennes extraites du Cantique des Cantiques « Tu es toute belle, mon amie » et « Je suis noire, mais je suis belle».

La mise en œuvre allie chant grégorien monodique ou, parfois, à deux voix (en organum), parties instrumentales et vocales polyphoniques (en particulier, le Magnificat central) et électronique. Cette dernière fait, en particulier, résonner le texte de l’antienne « Je suis noire, mais je suis belle » dans dix langues, à l’image de la multiculturalité de notre pays en général, de notre capitale en particulier.
Une audace de rencontres et de fusions des matériaux sonores comme image de cette unité issue de notre histoire plurielle…


  2 disques  


Source: base de donnée discographique Alain CARTAYRADE
www.france-orgue.fr


  Version imprimable   Version smartphone     © Alain Cartayrade 1999 - 2021