Chamada Tolosa, un orgue Ibérique aux Jacobins
Les Jacobins de Toulouse
 

La restauration des Jacobins
Construit aux XIII° et XIV° siècles, l'ensemble conventuel est fermé pendant la Révolution, confié à l'armée jusqu'en 1865, puis au Lycée voisin en 1872. Considérablement endommagé, il est restauré au XX° s., notamment après 1950 par l'architecte Sylvain STYMPOPPER (1906-1969) et le futur conservateur Maurice PRIN.

Depuis l'inauguration officielle en 1974, les travaux continuent, mais il manque encore, pour conclure la restauration, un élément essentiel que souhaite aujourd'hui Maurice PRIN et qui couronnerait son oeuvre : restituer un orgue à l'église.

L'orgue du XVI° siècle (1) : A droite de la chapelle derrière le tombeau de St Thomas d'Aquin (2), une autre chapelle est surmontée d'une petite salle qui obscurcit la partie inférieure du vitrail. On y accède depuis la sacristie (3) par un escalier ouvrant sur celui du clocher (4).

Cette pièce abritait les soufflets d'un orgue suspendu en "nid d'hirondelle" sur le côté de la nef. L'instrument était orné d'un blason daté de 1496, avec les armoiries de la famille d'Auriol. Ils témoignent de la présence à la Renaissance d'un grand orgue qui comprenait au XVII° s. 16 jeux de 16 pieds, dont 12 en étain et 4 en plomb, alliage ou fer. Le buffet disparut après le démontage de l'instrument en 1676.

L'orgue des XVII° et XVIII° siècles (5) :
L'organier Robert Delaunay en utilisa en partie l'étain pour construire un nouveau grand orgue, posté assez bas en tribune au-dessus de la porte du petit cloître aujourd'hui disparu. Le soufflet était dans la chapelle voisine (6).

Terminé en 1683, modifié par le facteur Micot en 1783, l'instrument fut transféré en 1793 dans l'église St Pierre des Chartreux. Les Monuments Historiques ont choisi de l'y laisser.

L'église des Jacobins n'a plus de voix depuis plus d'un siècle. L'association CHAMADA TOLOSA propose d'achever la restauration de ce patrimoine en lui restituant, à l'emplacement du premier orgue, un instrument de style Renaissance et de facture ibérique.

Plus d'informations sur les Jacobins :

  • L'ouvrage de M. Prin et J. Dieuzaide
    "Les Jacobins de Toulouse",
    Edition Les Amis des Archives de la Haute-Garonne, 2007

  

Plan et informations d'après l'ouvrage de M. Prin et J. Dieuzaide,
"Les Jacobins de Toulouse"