Chamada Tolosa
  Le projet
  Présentation
  News 
  Les Jacobins 
  L'orgue 


© chamada tolosa

  Financement
  Souscription
  Mécénat

  Chamada Tolosa
  Présentation
  L'association
  Origines
  Statuts
  Contact

  Orgues ibériques
  Historique
  La facture
  Espagne Portugal
  En Castille


Soutien

Concert Chamada-Tolosa - dimanche 9 octobre 2016 - 15h

Eglise Saint Pierre des Chartreux - Toulouse

Un orgue ibérique pour le patrimoine des Jacobins

Restaurer le patrimoine des Jacobins

L'église des Jacobins, fleuron du patrimoine architectural toulousain, ne possède plus d'orgue depuis la Révolution française : l'orgue Delaunay- Micot (1683-1783) fut alors transféré à Saint- Pierre-des-Chartreux.

Au XVIe siècle, un instrument qui a disparu était suspendu en "nid d'hirondelle" à droite de l'autel actuel, aux deux tiers de la nef, dans l'embrasure d'une fenêtre.

L'association Chamada Tolosa propose de restituer un orgue aux Jacobins à cet emplacement, dont la présence est attestée par une pièce, encore située au-dessus de la sacristie, qui abritait les soufflets.

La Ville de Toulouse, très ouverte à ce projet, a donné un avis favorable à la construction de cet instrument, dont le financement sera d'abord assuré par les fonds rassemblés par Chamada Tolosa.

 
Simulation, © chamada tolosa
Esquisse de Françis Chapelet,
© chamada tolosa

 Construire un orgue ibérique

Le choix d'une facture ibérique, à la fois espagnole et portugaise, proposé par Chamada Tolosa, approuvé par la Ville et par l'Evêché, prendrait aux Jacobins toute sa pertinence.

Les Jacobins furent en effet la maison-mère des Dominicains, dont l'histoire est liée à la péninsule ibérique : l'Ordre des Prêcheurs fut fondé en 1215 par le castillan Domingo de Guzman, et c'est de Salamanque qu'en vint le renouveau au XVIe siècle.

Un orgue ibérique dans l'église des Jacobins lui donnerait toute la place qu'elle mérite dans la vie musicale toulousaine, notamment pendant le festival Toulouse-les-Orgues.





  Version imprimable   Version smartphone     © Chamada Tolosa 2017